Résultats


AMN097

2017 - 2020

Mise au point d’un vaccin complexe immun pour lutter contre les infections par les variantes du virus de la bursite infectieuse aviaire (IBDV) au sein de l’industrie du poulet à griller au Canada

Principal Investigator: Susantha Gomis, Université de la Saskatchewan
Co-chercheurs: Suresh Tikoo, Université de la Saskatchewan, Davor Ojkic, Université de Guelph
Situation: En cours

Renseignements généraux

Le virus de la bursite infectieuse aviaire (IBDV) entraîne la bursite infectieuse, une maladie immunosuppressive majeure chez les jeunes poulets. Les agents immunosuppresseurs comme l’IBDV peuvent réduire le rendement des troupeaux, contribuer à des surinfections et accroître le nombre de condamnations de carcasses. Toutefois, la plus gave conséquence d’une infection par l’IBDV est l’altération fonctionnelle de la bourse de Fabricius (BF), un organe spécialisé nécessaire au développement des cellules B chez l’oiseau (une partie du système immunitaire). L’IBDV est très résistant à la plupart des désinfectants et des facteurs environnementaux, et il perdure pendant des mois dans les poulaillers, l’eau, la nourriture et les fientes contaminés. La bursite infectieuse est l’une des plus importantes maladies immunosuppressives contractée par les oiseaux, et on lui attribue des pertes économiques considérables dans l’industrie avicole dans le monde entier. Les sous-types d’infections par l’IBDV qui surviennent chez des poulets à griller issus de parents immunisés au moyen de vaccins contenant des souches « régulières ou classiques » de l’IBDV sont désignés comme étant des « variantes ». Cette recherche répond directement au besoin urgent de mise au point d’un vaccin inédit pour lutter contre les variantes de l’IBDV. Ce vaccin sera favorable à la compétitivité de l’industrie avicole, à la salubrité alimentaire et à la santé de la volaille. Globalement, cette recherche réduira au minimum les infections bactériennes, la faible perte de poids, les indices de consommation élevés et le taux de mortalité accrue, ce qui favorisera la compétitivité et la rentabilité de l’industrie avicole canadienne.

Financement

680 000 $ (50 000 $ CRAC, 120 000 $ SCIDF, 340 000 $ CRSNG, 170 000 $ Saskatchewan Poultry Extension Program (en nature))

Rapport d’étape disponible sous peu.


Retour