Résultats


***ENV118

2018 - 2022

Alimentation périnatale du facteur de croissance épidermique pour améliorer le développement et le maintien d’un tractus intestinal fonctionnel pour une croissance et une efficacité accrues de la volaille

Principal Investigator: Elijah Kiarie, Université de Guelph
Situation: En cours

Objectif

L’objectif général de cette recherche consiste à évaluer la capacité du facteur de croissance épidermique (EGF) à stimuler le développement gastro-intestinal des poulets à griller avant l’éclosion et ses effets subséquents sur la performance de croissance, le développement gastro-intestinal, la résilience aux provocations pathogènes entériques et la consommation des éléments nutritifs dans un contexte de programme d’alimentation sans antibiotiques. Les objectifs précis décrits dans le plan de travail original consistent à :
  1. évaluer les effets d’une application in ovo de l’EGF dans le liquide amniotique des œufs de poulets à griller fertiles couvés sur les indices de développement du tractus gastro-intestinal;
  2. évaluer la performance de croissance, la digestibilité des nutriments et les réactions aux pathogènes entériques des poulets à griller traités à l’EGF pendant l’incubation.

Renseignements généraux

Les chercheurs ont mis au point un prototype d’EGF à partir d’un système de production microbienne à l’Université de Guelph. Il a été démontré que cette molécule améliore la performance de croissance chez les porcelets nouvellement sevrés en lien avec un développement gastro-intestinal accru (Cheung et coll., 2009, Am J Clin Nutr 89: 871-879; Kang et coll., 2010; Bedford et coll., 2012, J Anim Sci 90 Suppl 4: 4-6.; Bedford et coll., 2015, Gastroenterology 108: 564-580.). Leur étude pilote réalisée à l’aide du modèle de provocation à la coccidiose a démontré que ce prototype d’EFG réduit bien les effets négatifs de la coccidiose en améliorant les indices de fonctionnement intestinal (enzymes digestives, transporteurs de nutriments et barrière intestinale) [E. Kim H. Leung, N. Akhtar, J. Li, J. Barta, Y. Wang, C. Yang et E. Kiarie. 2017. Poult. Sci. 96: 3676-3686]. La recherche proposée élargira ces constatations préliminaires au moyen d’une évaluation exhaustive (dans le cadre des recherches de thèse d’Emily Kim) de la capacité de l’EGF à faire passer les poussins du stade embryonnaire tardif à l’éclosion et de la façon dont cela se rapporte à la performance de croissance et aux indicateurs de santé et de fonction intestinaux après l’éclosion. Ces renseignements sont absolument essentiels à la détermination de la bonne dose et de la bonne stratégie pour l’application de l’EGF en production avicole sans antibiotiques.

Financement

121 637 $ (CRAC/AAC 91 637 $*, CRNSG  30 000 $)

*Ce projet fait partie de la Grappe de la science avicole de 2018-2023 qui a reçu l’appui d’AAC dans le cadre de Partenariat Canadien pour l’Agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.


Retour