Résultats


FSQ083

2015 - 2018

Une stratégie inédite de vaccin contre l’entérite nécrotique : Pilus de Clostridium perfringens de type IV

Principal Investigator: Martine Boulianne, Université de Montréal
Co-chercheurs: Marie Archambault, Université de Montréal; Marie-Lou Gaucher, Université de Montréal
Situation: Complété

Objectif

Mettre au point une stratégie efficace de vaccin contre le Clostridium perfringens (CP).

Renseignements généraux

Consommateurs, restaurateurs et instances gouvernementales exercent de plus en plus de pression en faveur d’une production de poulets sans antibiotiques. Pour l’industrie avicole canadienne, cela pose problème, car les poulets élevés sans antibiotiques et sans anticoccidiens sont plus à risque de développer l’entérite nécrotique. Les recherches laissent entendre que le C. perfringens capable de causer l’entérite nécrotique possède des agressines particulières qui leur confèrent un avantage concurrentiel en présence des autres facteurs prédisposants, sauf que la signature génétique spécifique de ces souches n’a pas encore été identifiée. On reconnaît habituellement l’attachement comme étant la première étape à l'établissement d’une infection bactérienne, mais peu de recherches ont étudié cette voie, et la plupart des efforts de recherche ont été axés sur l’identification des toxines. C. perfringens possède la constitution génétique nécessaire à la synthèse d’un pilus de type IV, soit une structure bactérienne jouant un rôle prédominant dans l’adhésion des bactéries. Chez certaines bactéries, le contact avec la cellule hôte déclenche l'activation d’une réaction favorisant l'augmentation de l'expression du gène du pilus de type IV et, par la suite, la production de toxines. Aucune étude d'épidémiologie moléculaire n’a encore comparé l’organisation des gènes qui encodent le pilus de type IV des souches commensale et virulente de C. perfringens ou le rôle de ces gènes dans la colonisation des poulets à griller et dans l’apparition de l’entérite nécrotique. Par conséquent, cette recherche a pour objectif d’évaluer le rôle de l’attachement par l’intermédiaire du pilus de type IV de la virulence de C. perfringens pour mener, en bout de ligne, à l’élaboration d’une nouvelle stratégie de vaccination.

Financement

110 000 $ (50 000 $ CRAC, 25 000 $ Mitacs, 10 000 $ chaire en recherche avicole à l'UdM, 25 000 $ associations québécoises de la volaille)

Retour