Résultats


***FSQ111

2018 - 2023

Atténuation fondée sur une justification de souches pertinentes de Campylobacter jejuni dans le processus de production de poulets à griller

Principal Investigator: Douglas Inglis, Agriculture et Agroalimentaire Canada
Situation: En cours

Objectif

Le chercheur propose d’utiliser une approche multidimensionnelle pour atténuer des souches pertinentes de Campylobacter jejuni (Cj) dans le système de production de poulets à griller. Plus précisément :
  1. Identifier les souches de Cj associées à la production avicole et aux établissements de transformation au Canada, y compris l’identification de souches cliniquement pertinentes de Cj;
  2. Déterminer par quels réservoirs et mécanismes importants les souches de Cj pénètrent dans les unités de logement opérationnelles de poulets à griller et sont transmises tout au long du processus;
  3. Vérifier de façon expérimentale les mécanismes qui interviennent dans l’infection et la colonisation d’oiseaux par les souches de Cj , ainsi que dans leur transmission à l’intérieur de troupeaux;
  4. Élucider les caractéristiques phénotypiques principales des souches cliniquement pertinentes de Cj (c’est-à-dire celles qui leur permettent de coloniser de façon concurrentielle le tractus gastrointestinal des poulets et de subsister à l’extérieur des intestins);
  5. Mettre au point des outils diagnostics efficaces des souches cliniquement pertinentes de Cj que le secteur pourra utiliser;
  6. Envisager une atténuation efficace des souches cliniquement pertinentes de Cj dans les abattoirs et à la ferme;
  7. Protéger la propriété intellectuelle, et élaborer et mettre en œuvre un plan d’application et de commercialisation des connaissances visant à optimiser les bénéfices pour les producteurs.

Renseignements généraux

Il existe actuellement peu d’information sur l’établissement et la transmission de Clostridium jejuni à l’intérieur du processus de production de la volaille, en particulier en ce qui concerne les sous-types cliniquement pertinents. Le chercheur prétend que l’échec des efforts de maîtrise de cette bactérie à ce jour est en grande partie attribuable à une compréhension incomplète de la dynamique des souches de Cj (c’est-à-dire les sous-types cliniquement pertinents). La compréhension des sous-types qui colonisent la volaille pour ensuite aller infecter les gens, l’identification de leurs réservoirs et l’étude de leur dynamique de transmission tout au long du processus de production sont essentielles à la mise au point d’outils et de stratégies d’atténuation.

Financement

583 591 (AAC/CRAC 558 591 $*, Producteurs de poulet de l'Alberta 25 000 $ (en nature))

*Ce projet fait partie de la Grappe de la science avicole de 2018-2023 qui a reçu l’appui d’AAC dans le cadre de Partenariat Canadien pour l’Agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.


Retour