Résultats


AMN027

septembre 2009 - septembre 2012

Explication des caractéristiques essentielles du Clostridium perfringens et des interactions agent pathogène, hôte, environnement qui déterminent la susceptibilité des volailles à une entérite nécrotique

Principal Investigator: Andrew Olkowski et Bernard Laarveld, Université de la Saskatchewan
Collaborateurs: Manuel Chirino, Chris Wojnarowichz, Université de la Saskatchewan
Situation: Complété

Renseignements généraux

L’agent pathogène que l’on relie habituellement à l’entérite nécrotique (EN) des volailles est le Clostridium perfringens type A. Bien que l’on connaisse plutôt bien cette bactérie comme agent causal, on possède très peu d’information sur ses caractéristiques propres. De nouvelles études ont ainsi prouvé que la toxine alpha n’était pas un facteur majeur (s’il s’en trouve) de l’étiologie de l’EN. Des résultats récents ont abouti à un modè'le qui ouvre la voie à de futurs travaux de recherche visant à' percer les mécanismes moléculaires encore inconnus qui interviennent dans le développement de lésions et à caractériser de nouvelles aggressines qui paraissent jouer un rôle essentiel dans le développement de cette maladie. L’objectif à long terme de cette étude est de cerner les facteurs et les mécanismes engendrés par C. perfringens qui, d’une part, jouent un rôle crucial dans l’initiation de l’altération nécrotique et, d’autre part, contraignent le système hôte à déclencher le processus enzymatique d’autodestruction qui perpétue davantage la dégénération des tissus et conduit à l’entérite nécrotique.

Financement

204 488 $ (CPRC 89 402 $, CRSNG 97 746 $, Lilydale (en nature) 17 340 $)

Retour