Résultats


*FSQ033

2010 - 2013

Mise au point d'un vaccin contre Salmonella Enteritidis pour les pondeuses et les poules

Principal Investigator: Martine Boulianne, Université de Montréal
Situation: Complété

Objectif

  • Mettre au point un nouveau vaccin contre Salmonella Enteriditis pour les poules pondeuses et les reproductrices.
  • Vérifier la réponse immunitaire aprés vaccination et l’efficacité du vaccin chez les poussins infectés.

Renseignements généraux

L’infection par Salmonella spp. est la principale cause de maladies d’origine alimentaire chez l’humain, Salmonella Enteritidis (SE) en étant l’un des types les plus courants. On associe généralement les éclosions de SE à la consommation d’œufs, mais depuis quelques années, on trouve de plus en plus cette bactérie chez les poulets à griller. La vaccination a été suggérée comme stratégie de prévention de contamination par SE chez les poules pondeuses et plusieurs vaccins morts (inactivés) sont proposés aux producteurs d’œufs canadiens. Cependant, l’équipe du Dr. Boulianne a déjà présenté des études dans lesquelles ces vaccins, bien qu’ils aient effectivement suscité des réponses immunitaires durant la période de production, n’étaient pas efficaces pour ce qui est d’empêcher les poules infectées par SE de sécréter la bactérie ou de pondre des œufs positifs. Les chercheurs ont formulé l’hypothèse que la création d’un vaccin de sous-unité (qui fait appel à une protéine pour initier une réponse immunitaire) ainsi que l’utilisation d’une nouvelle méthode d’administration utilisant l’encapsulation empêcherait efficacement l’infection par SE des poules et des poussins.

Résultats

Plusieurs proténes candidates pouvant servir dans le vaccin ont été sélectionnées, et les chercheurs sont actuellement à évaluer la réponse immunitaire à chacune d’elles.

Application

La création d’un nouveau vaccin qui réduirait efficacement l’infection par SE des poules, réduirait la sécrétion et protégerait les poussins aurait des répercussions positives sur la sécurité alimentaire.

Financement

164,165 $ AAC

Ce projet faisait partie de la Grappe de la science avicole de 2010-2013 qui a reçu l’appui d’AAC dans le cadre de Cultivons l’avenir, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.


Retour