Résultats


*FSQ037

2010 - 2013

Réaction immunitaire au virus de la grippe aviaire

Principal Investigator: Shayan Sharif, Université de Guelph
Situation: Complété

Objectif

  • Cerner les mécanismes cellulaire et moléculaire des réponses immunitaires des poulets au virus de la grippe aviaire.
  • Utiliser ces réponses pour mettre au point des vaccins pouvant efficacement lutter contre la réplication et la transmission du virus

Renseignements généraux

L’immunologie de l’infection par le virus de la grippe aviaire (VGA) des poulets n’a pas encore été étudiée en profondeur. Bien qu’il ait été déterminé que les antigènes HA et NA du VGA provoquent des anticorps neutralisants, les rôles de protection du poulet contre l’infection que jouent ces anticorps n’est pas tout à fait clair. De la mème façon, on sait que les lymphocytes T jouent un rôe dans l’immunité contre le VGA, mais il existe peu de renseignements sur le mécanisme par lequel ils le font. Une compréhension accrue de la réponse immunitaire des poulets à l’infection par le VGA mènera à de meilleures stratégies de lutte contre le virus.

Résultats

Les recherches du Dr. Sharif ont fourni des renseignements précieux sur les divers aspects des réponses immunitaires des poulets au VGA. Son équipe de recherche a obtenu des preuves selon lesquelles les lymphocytes T répondent à l’antigène HA du VGA et a cerné les réponses immunitaires à un vaccin commercial (non approuvé au Canada). Les chercheurs ont ensuite cherché à mettre au point un vaccin à base de virosome plus efficace. Les virosomes sont des particules ressemblant à des virus qui ne possèdent pas d’acide nucléique, donc qui ne peuvent se reproduire. En raison de ces caractéristiques physicochimiques, les virosomes peuvent obtenir un accès aux compartiments à l’intérieur des cellules hôtes et déclencher des réponses à médiation anticorps et cellulaire, qui sont toutes deux nécessaires à la protection contre la grippe. Par comparaison, les vaccins inactivés (ou morts) contre la grippe ne sont pas capables de déclencher toute cette gamme de réponses immunitaires. Il a été prouvé que certains des anticorps générés par les virosomes présentent une réaction croisée avec une variété de sous-types de VGA, ce qui accroît d’autant leur utilité potentielle comme vaccin. On travaille actuellement à améliorer l’immunogénicité des virosomes. Jusqu’à maintenant, les résultats montrent que les virosomes combinés avec certains adjuvants peuvent réduire la sécrétion du VGA et provoquer des réponses anticorps spécifiques aux virus chez les oiseaux vaccinés

Application

Cette recherche s’inscrit dans un programme général visant à mieux comprendre la biologie de la grippe aviaire et dont l’objectif à long terme est d’élaborer des stratégies de lutte rationnelles pour la volaille domestique. Les résultats jusqu’à présent suggèrent que le système de vaccination au virosome pourrait faire partie de cette stratégie.

Financement

388 632 $ (166 132 $ AAC*, 40 000 $ PIC, 87 500 $ MAAARO (en nature), 95 000 $ MAAARO (argent))  

Publications

Mallick AI, Parvizi P, Read LR, Nagy E, Behboudi S, Sharif S 2011. Enhancement of immunogenicity of a virosome-based avian influenza vaccine in chickens by incorporating CpG-ODN. Vaccine, 29:1657-1665. Mallick AI, Haq K, Brisbin JT, Mian MF, Kulkarni RR, Sharif S 2011. Bioactivity of a recombinant chicken interferon-gamma expressed using a baculovirus expression system. J Interferon Cytoine Res. 31(6):493-500. Mallick AI, Kulkarni RR, St Paul M, Parvizi P, Nagy E, Behboudi S, Sharif S. Vaccination with CpG-Adjuvanted Avian Influenza Virosomes Promotes Antiviral Immune Responses and Reduces Virus Shedding in Chickens. Viral Immunol. 2012 Apr.

*Ce projet faisait partie de la Grappe de la science avicole de 2010-2013 qui a reçu l’appui d’AAC dans le cadre de Cultivons l’avenir, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.


Retour